Un amour exclusif de Johanna Adorjan

Un amour exclusif

Un amour exclusif de Johanna Adorjan aux Éditions Presses de la cité – 201 pages -

Résumé :

C’est l’histoire de Vera et Istvan, grands parents de la narratrice et auteur qui ont décidé de suicider ensemble le 13 octobre 1991.

Mes impressions :

Johanna Adorjan nous confie la vie de ses grands parents avec une pudeur touchante.

C’est une histoire dans l’Histoire mais quelle histoire!

Hongrois juif, Istvan sera déporté et Vera survivra grâce à de faux papiers durant la seconde guerre mondiale.

La force de ses aïeux mise en exergue, la narratrice se questionne, questionne son entourage et celui de ses grands-parents.

Des interrogations métaphysiques viennent se greffer à cet hommage post mortem.

Comment les secrets de nos parents entament-elles notre identité?

Il y aussi la fuite de la révolution hongroise en 1956 pour le Danemark, terre d’exil.
Cette nouvelle vie qui commence et qui se terminera au même moment que l’union soviétique chute en Hongrie, en 1991.

Quel drôle de hasard!

La narratrice n’en parle pas mais cela m’a marqué lors de mes recherches sur l’histoire du pays.

Sur ces fonds d’Histoire douloureuse, il y a un amour précieux plein d’humilité d’un homme pour une femme, d’une femme pour un homme qui, de leurs vivants, ne semblent pas avoir fait de vagues.

Leurs visages proches de la perfection sur les photos; l’admiration, les traces qu’ils ont laissé dans le cœur des gens immortalisent un couple parfait.

L’amour est-il la seule motivation de ce suicide?

Un ouvrage vraiment intéressant sur la quête identitaire, sur l’importance et l’impact qu’ont nos racines dans nos vies.

L’écriture est fluide et juste.

Le corps du texte est quant à lui bien agencé.

La narratrice alterne entre le récit de cette dernière journée, finement reconstituée par les quelques éléments laissés, et le récit d’une réalité, celle des vivants.

Chronique réalisée par l’auteur du blog de Celsmoon

Présentation de l’éditeur:

Johanna Adorján avait vingt ans quand ses grands-parents se sont suicidés. Seize ans après, elle tente d’éclairer ce qui les a conduits à accomplir un tel geste. Sa reconstruction minutieuse entrelace l’évocation de leur dernière journée telle qu’elle l’imagine et le récit de leur vie tout entière. A travers souvenirs et témoignages, elle dessine par  touches pudiques le portrait d’un couple passionnel et désespéré, dont le destin a été modelé par le chaos du XX siècle.

Biographie de l’auteur:

Johanna Ardorjan est née en 1971 à Stockholm. Après des études de théâtre à Munich, elle est devenue journaliste. Elle travaille depuis 2001 au supplément culturel du Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin