Le voyage vers l’enfant de Vonne van der Meer

vandermeerLe voyage vers l’enfant de Vonne van der Meer – Héloïse d’Ormesson

Julia et son époux, presque quarantenaires, ne peuvent avoir d’enfant, et  l’assument très bien. Jusqu’au jour où Julia, après avoir aperçu sur une bicyclette un siège d’enfant, rêve d’un bébé.

Commence alors pour le couple, l’aventure de l’adoption, qui changera leur vie. Mais attention, d’une manière tout à fait inattendue (que je ne dévoilerai pas).

Julia, la narratrice nous raconte peu les tracas administratifs traversés en vue d’adopter un bébé. Elle nous révèle surtout, dans un style plein de sensibilité,  les sentiments que traverse le couple à partir de la mise en œuvre de la demande. Et principalement ses émotions à elle.
C’est une sensitive Julia, et le style de l’auteure est empreint de cette particularité.

Dès la deuxième page, nous sommes plongés dans l’univers des sens : l’odorat d’abord, avec ces essais de parfums en vue d’un cadeau pour Max, dont une des fragrances va la ramener plusieurs années en arrière, à ses cours de danse. Suit le toucher, en se remémorant ce « grand dadais » qui pressait les filles contre lui en dansant.

Tout le récit fait référence aux bruits, aux couleurs avec par exemple l’écharpe rouge qu’elle achète à Lima, aux odeurs, à la vue lorsqu’elle décrit les corps fatigués par la maladie ou la pauvreté, ou qu’elle scrute les moindres gestes de l’enquêtrice venue interviewer le couple.

Le lecteur suit (presque physiquement) Julia dans sa quête, dans ses questionnements, dans ses doutes, dans ses difficultés avec son époux, grâce aux descriptions très imagées qu’emploie l’auteure.

Les rêves également, tiennent une grande place dans la vie de Julia. Elle nous en fait partager quelques uns, dont je n’ai pas toujours compris le sens. Mais ils prouvent, encore une fois, que Julia est très à l’écoute des émotions, des sensations, les siennes et celles des autres.

J’ai beaucoup aimé ce livre d’une auteure que je ne connaissais pas.

Chronique réalisée par Meria

Quatrième de couverture :

« Quand Julia parçoit un siège enfant sur une bicyclette, son désir de maternité s’affirme et elle rêve d’un bébé avec Max, son mari. Or le couple ne peut pas avoir d’enfant. Dans l’espoir d’adopter, ils décident alors de partir au Pérou , où ils iront de surprises en défaites. En rencontrant Pablo, qui, loin d’être le nourrisson tant espéré, changera leur vie à jamais. Vonne Van de Meere nous éblouit par son écriture limpide qui cerne les craquelures du quotidien. Son histoire forte et juste déborde d’émotions. Ce roman est en cours d’adaptation au cinéma. »



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin