Si Rien ne Bouge de Hélène Gaudy

Si rien ne bougeSi Rien ne Bouge de Hélène Gaudy aux éditions du Rouergue, 120 pages

Ils sont 3, le noyau d’une famille bien convenable : le père, la mère et Nina, l’ado. Pour ne pas que la petite s’ennuie pendant les vacances, ils ont invité Sabine… Amie ? Même pas… Bonne conscience ? Certainement… Evidemment, au grand désarroi des parents, rien ne se passe comme prévu et les 2 ados s’apprivoisent. Contre les parents ? Même pas… Juste indifférentes… Elles vivent leur vie : nouvelles rencontres, nouveaux plaisirs, nouveaux jeux de séduction tendant parfois à la perversité. S’établissent alors entre elles des rapports troubles, tour à tour de domination et de soumission.

Une écriture acérée et subtile, une tension qui ne cesse de croître jusqu’au drame final (mais, a – t’on bien compris ce qui n’est que suggéré ?). Un court roman qui laisse une certaine amertume dans la bouche. On est bien loin du vert paradis des amours enfantines mais tout près des paroles de la chanson de Noir Désir dont le roman porte le titre :

« Regarde là-bas
du bout de mon doigt
si rien ne bouge
le ciel devient rouge
»

Chronique réalisée par Christine Perrichon pour Chermedia

Quatrième de couverture :

Comme chaque année depuis sa naissance, Nina, 14 ans, passe l’été sur une île méditerranéenne. Fille unique, elle vit dans l’ombre de ses parents. Mais cet été-là, une adolescente de deux ans plus âgée, Sabine, les accompagne. Issue d’un milieu modeste, peut-être disloqué, c’est une gamine mutique et sans charme qui, sitôt sur place, ne fait aucun effort pour se montrer reconnaissante des vacances qu’on lui offre.
Cachée dans la pinède, la maison avec piscine est un lieu protégé où, année après année, les vacances se déroulent selon un rythme immuable, comme si le temps ne passait pas, sans aucun drame ni fissure. Où, surtout, Nina semble vouée à ne jamais grandir.
Sabine, par sa seule présence, perturbe cet équilibre familial. Nina croyait lui ouvrir son univers mais c’est elle qui l’attire dans son orbite, impose ses rires forcés, sa brusquerie, son inactivité. Les parents finissent par la trouver vulgaire, cette fille qui ne sait même pas se tenir à table. Dont les airs butés leur opposent une résistance insupportable. Dont l’influence sur leur fille est difficile à mesurer.
Qui est-elle vraiment, cette Sabine ? Dit-elle la vérité sur sa famille ? Ne cachet- elle pas derrière ses airs bonasses une étrange cruauté ?
Quand, au duo des filles, vient s’agglomérer Toni, un jeune du village, les belles vacances basculent dans un jeu féroce. De sorties nocturnes en échappées sur les plages, Nina et Sabine sont désormais deux vilaines filles des contes dont on peut craindre le pire. Désoeuvrées et saisies d’une nouvelle sensation de puissance, elles testent sur les autres et notamment sur leur jeune voisin, Alban, de nouveaux rapports de force. Jusqu’à ce que les choses aillent trop loin. Nina et sa famille découvrent alors jusqu’où ils sont prêts à aller pour que rien ne bouge.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin