Orages meurtriers de Frank Muir

Orages meutriersOrages meurtriers de Frank Muir chez Payot

St Andrews, en Ecosse, petite ville où tout le monde se connait, un tueur en série sévit. Il tue exclusivement des hommes au comportement violent envers leurs femmes, par une baguette de bambou enfoncée dans l’oeil gauche. Lorsque la sixième victime est découverte, l’inspecteur Andy Gilchrist est débarqué de l’affaire par son supérieur Mark Patterson qui l’exècre au plus haut point. Andy continue son enquête seul.
L’intrigue n’est pas particulièrement originale, ni les raisons qui poussent le tueur en série à agir, ni même la manière dont se déroule l’enquête, à savoir un flic écarté qui continue à fouiner pour son propre compte. Comme beaucoup de flics en ce moment, Gilchrist est un peu désabusé, a raté sa vie personnelle -il a divorcé et ne voit plus ses grands enfants que très rarement-, et s’essaie à d’autres relations qui capotent toutes. Il est englué dans sa propre histoire qui rejaillit sur son enquête et bien sûr sur sa personnalité. On peut aussi regretter que l’Ecosse et St Andrews soient trop peu présentes : l’atmosphère aurait pu être plus lourde avec le climat écossais en toile de fond. Malgré ces quelques poncifs, j’ai suivi les investigations d’Andy avec intérêt. Il dénouera bien sûr le sac de noeuds -bien serrés- sans que forcément nous-même l’on soupçonne le véritable coupable.
Je crois que c’est la première enquête d’Andy Gilchrist : les personnages se forgent, l’équipe se construit et j’ai eu l’agréable impression d’assister à cette construction. Je retrouverais bien volontiers Andy et son équipe dans d’autres affaires, histoire de savoir s’ils ont pris de l’épaisseur.

Chronique réalisée par Le blog de Yv

Quatrième de couverture :

A St Andrews, en Ecosse, les maris violents ne sont pas à la fête : six d’entre eux ont été assassinés. Les nuits d’orage. D’une manière particulièrement brutale… Six meurtres sanglants, et un assassin toujours en cavale : faute de résultats, l’inspecteur Andy Gilchrist est dessaisi de l’affaire. Cet homme têtu et rebelle décide cependant de poursuivre seul son enquête. Qui est ce tueur qui s’est érigé en justicier ? Selon l’unique témoin, il aurait l’allure frêle d’un jeune garçon. Pour Gilchrist, il pourrait tout aussi bien s’agir d’une femme. Peut-être la belle et mystérieuse Lex qui l’intrigue tant ? Elle et son groupe très fermé d’amies semblent cacher quelque chose. Mais elles ne sont pas les seules : à St Andrews, on dissimule jalousement secrets et blessures. Dans une ville où chacun croit connaître son voisin, tout le monde est désormais suspect…



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin