Le Retour de L'auteur de Vincent Ravalec

Le retour de l'auteurLe Retour de L’auteur de Vincent Ravalec aux éditions le Dilettante

Souvenez-vous, c’était en août 1995… Vincent Ravalec publiait L’auteur aux Editions Le Dilettante. Il nomme tout, il situe tout, tout ce qu’il faut savoir sur l’entrée d’un écrivain dans le milieu littéraire, tout, dans les moindres détails, son match de football avec Poivre d’Arvor, sa cuite chez Castel après avoir reçu le prix de Flore, ses passages lamentables à la télévision et le tout dans un style hilarant, simple, fluide mais aussi déconstruit ! Le meilleur dans tout cela, c’est qu’il remet le couvert cette année avec une réédition complétée.

« Ecrire était une chose merveilleuse, un moment magique, une grâce tombée du ciel. »

L’histoire commence normalement. L’auteur nous fait part de ses réactions au moment de sa première publication, puis d’un match de foot entre écrivains et journalistes auquel il a participé par piston, alors qu’il n’est pas sportif pour un sou. Il se rend à un festival à Dunkerque auquel il est convié et où il s’imagine déjà être accueilli en grande pompe par la télévision, dormant dans un grand Hôtel du nord, au lieu de cela, non seulement la télévision était absente ce jour là, mais le grand hôtel n’est autre que la… maison de retraite du village de Coudekerque-Branche. Le seul coté positif, qui n’en est peut-être même pas un est sa rencontre avec une écrivain qu’il surnommera dans tout son roman « Michel Field », parce qu’elle n’avait que ce nom là à la bouche. De fil en aiguille, Vincent Ravalec nous fait part, toujours avec un très grand humour, des différentes expériences qu’il a vécues, notamment être contraint de se déguiser en Winnie l’Ourson tout en déclamant une tragédie antique. Ou encore, mais bien plus tard, son intégration à une société secrète littéraire qui a tout de l’escroquerie d’une secte, dirigée par Frère Gris avec sœur Rita et Sœur Violette.  Dans la seconde partie du livre, l’auteur nous fait basculer dans un univers quasiment merveilleux qui n’a plus rien à voir avec l’aspect matériel du début du roman. Cela dit, c’est dans cette seconde partie, qui a été écrite en 2009 que Vincent Ravalec évoque certains sujets d’actualité touchant au monde de l’édition, comme la création du e-book.

Vincent Racalec est l’auteur d’une vingtaine de romans et de nouvelles. Le retour de l’Auteur est la réédition de son premier essai. Celui-ci est à caractère autobiographique, certains faits paraissent très improbables, mais le doute est là. Il est possible tout de même que l’écrivain ait vécu toutes ces péripéties. Voilà un petit objet qui s’avale en quelques heures !

« L’écriture avait boosté mon imaginaire, arrivant à me faire distinguer, dans la grisaille urbaine et le monde de tarés dans lequel je vivais, beauté et fantaisie à chaque coin de rue. »

Chronique réalisée par Le café littéraire de Nadja

Quatrième de couverture :

Chaud devant ! On s’écarte ou j’en mets partout ! Quoitaisse ? Rien de moins que ce scoop monstrueux : l’auteur de L’Auteur remet les couverts avec un autre Auteur, plus long d’un bonus épastrouillant comme jamais. Ah oui ? Retour image ! Souviens-toi, modeste barbare : en août 95, Ravalec Vincent, bien connu de nos services, Cosmic- freluquet et dandy chafouin, se voit devenir objet de passion de la part des éditeurs et médias parisiens. De cette passion de papier encré, il connaîtra toutes les stations : foire à la nouvelle dans l’unterland chti, atelier d’écriture en roue libre, prix littéraire bien complet de sa remise pipolisée, radio, télé, l’as-tu-et-à-toi de rigueur avec les collègues, les sollicitations moites et les bourrades viriles du milieu. Tout cela hérissé de féminitudes attentives. Sur tout cela, Vincent R. porte le regard de l’as de pique, jongle avec les couverts, s’éponge avec les nappes et sort par la fenêtre. « On m’aura peut-être, mais pas vivant », nous claque-t-il à la figure. Et le bonus ? « On se calme, ami, j’y viens. » Notre joker en vient à troquer son cuir de pur rocker pour la cape de l’initié aux mystères des lettres, ce en se faufilant dans une secte d’adorateurs de l’alphabet où un sous-maître, large d’épaules et gros de sous-entendus, le prend en main. En sortira-t-il vivant ? C’est ce que vous allez savoir en lisant Le Retour de l’auteur, le dernier volet des aventures de Vincent Ravalec. À paraître : L’auteur coupe à coeur, L’auteur enfonce le clou, Le Retour du fils de l’auteur contre Maciste. Bientôt en devanture.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin