Jane Austen à Scargrave Manor de Stephanie Barron

Jane Austen à scargrave manorJane Austen à Scargrave Manor de  Stephanie Barron aux éditions du masque

Quelle honte ! je n’ai jamais lu de livre de Jane Austen mais je me suis régalée avec ce livre de Stéphanie Barron qui met en scène Jane Austen, l’héroïne, dans le rôle d’une détective. Certains comme Clarabel, disent que Stéphanie Barron connaît très bien Jane Austen car celle-ci est très bien dépeinte dans ce roman policier. Je lui fais confiance. Elle apparaît comme une fille assez discrète, pas très jolie, pas très fortunée mais dont la vivacité d’esprit et son sens de l’observation en fait un fin limier.Toujours est-il que j’ai tout apprécié, l’intrigue, l’analyse des personnages, la langue recherchée enfin surtout dans certains dialogues (à un moment je me suis même dit que j’aurais aimé vivre à cette époque uniquement pour la langue). Jusqu’au bout du roman et du procès final, on doute, on cherche le coupable, bref on se fait balader. Outre l’aspect policier, les personnages sont attachants, chacun à leur manière : La douce Isobel qui va être enfermée et qui demande à son amie de fraiche date, Jane, de prouver son innocence. A-t-elle fait un mariage récent d’amour ou de raison avec Lord Scargrave assassiné lors d’un bal en l’honneur de leur mariage ? Dans ce roman, il est question d’empoisonnement, d’amants, de grossesses non désirées, de petits mots doux, bref tout l’arsenal assez classique de polars mais dans l’Angleterre de « raisons et sentiments ».
L’environnement de l’époque, enfin d’une certaine classe, est bien dessiné, les coiffures, les tenues, les frivolités de ces dames, les majordomes, les calèches et les prisons…Bref, j’en redemande et je remercie vivement ulike pour cet envoi.

« découvrez la vérité ma chère Jane, m’a-t-elle demandé d’une voix suppliante, en s’apprêtant à retourner s’enfermer dans ses appartements…Je ne suis pas en mesure de le faire moi-même. Dieu m’est témoin que je suis innocente et que je n’ait point tué mon époux…aussi votre sagacité et votre intelligence reste mon seul espoir. »

Chronique réalisée par le blog Arc-en-ciel

Quatrième de couverture :

Isobel Payne, comme beaucoup de jeunes filles désargentées de son époque, a fait un mariage de raison avec le vieux lord Scargrave. En un jour elle voit disparaître ses ennuis financiers mais aussi ses rêves d’amour romantique. Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance du charmant neveu de son mari. Mais voilà que lord Scargrave meurt brutalement, laissant la jeune femme dans une situation délicate. Avec une si jeune et jolie veuve, les méchantes langues ont vite fait de se déchaîner. Jane Austen viendra au secours de son amie Isobel mais aura fort à faire pour éviter le scandale et la protéger des médisants qui jugent la mort du lord un peu trop opportune…



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin