Le Rendez-vous de Rangoon d’Evelyne Dress Chronique N°2

Le rendez vous de rangoonLe Rendez-vous de Rangoon d’Evelyne Dress aux éditions Alphée

Résumé :
Thérèse Ornstein, 33 ans, débarque à Rangoon en Birmanie (autrement nommée Myanmar, ou « pays merveilleux »). Elle ne connaît personne, ne sait pas encore où loger et ne sait rien ou presque de ce pays. En fait, elle n’attend rien de ce voyage, sinon trouver la sérénité. L’animatrice télé voulait juste s’enfuir, quitter la France et ses contraintes, se décharger, se libérer. Seul « fardeau » emporté (et pas des moindres), une somme de 5000 dollars à remettre au Prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, surveillée nuit et jour et interdite de tout contact…
Rencontres et aventures attendent la jeune exilée du bout du monde…

Mon avis :
Si l’on en croit l’éditeur, Evelyne Dress n’écrit que ce qu’elle a expérimenté: elle se glisse dans la peau de ses personnages et vit leurs aventures, le temps de l’écriture. Cela est d’autant plus probant que les ingrédients de ce récit sont tous vraisemblables ou existants: les lieux, les coutumes, quelques-uns des personnages (tels que Aung San Suu Kyi) nous sont connus. Quant aux autres, l’auteur annonce que toute ressemblance ne saurait être fortuite. Le message clair. Ce côté réaliste confère au récit un rôle de témoignage, de documentaire: on découvre, avec Thérèse, la culture birmane, le pays, les moeurs. C’est à la fois intéressant et un peu ennuyant, dans la mesure où le livre jongle sans cesse entre fiction et guide touristique…
Par ailleurs, le personnage de Thérèse, relativement complexe, interpelle car elle concentre en elle un certain nombre de questions posées à toute femme au cours de sa vie: la relation mère/fille dont elle tente de s’affranchir, le besoin de maternité qu’elle refusait pourtant, l’indépendance et la vie de couple, le passage à la trentaine, etc. La difficulté à être heureuse, à être (tout court).Pour autant, ces questions ne sont pas « creusées »… Le guide touristique reprend toujours le dessus! Et cela est bien dommage, on s’attache peu à Thérèse…

En bref: Le Rendez-vous de Rangoon oscille entre récit introspectif, récit amoureux, récit d’aventures et guide touristique. En conséquence, le lecteur voyage difficilement aux côté de Thérèse…

Quelques citations:
« Si j’avais su me contenter d’égrener les moments les uns après les autres sans rien chercher à maîtriser, j’aurais pu, moi aussi, trouver le bonheur. » (p.23)
« J’ai toujours pensé qu’on faisait des enfants par instinct comme les animaux pour se continuer, pour ne pas mourir, pour laisser une trace. On fait, peut-être, des enfants pour aimer et être aimé. Simplement. » (p.96)

Chronique réalisée par Mariel du blog Carabistouilles.

Quatrième de couverture :

Thérèse est animatrice à la télé. À trente trois ans, lasse des faux semblants, des préjugés et de la superficialité de la vie parisienne, elle décide de tout plaquer et, dans la minute, prend un billet pour le bout du monde. Le bout du monde, pour elle, c’est la Birmanie. Le personnage se rapproche alors de l’histoire de l’auteur : un rendez-vous quasi clandestin lui est organisé avec un responsable de Reporters sans frontières. Il lui demande si elle accepterait, profitant de son voyage, de remettre à une dissidente, qui vient de purger dix ans de prison, le montant du prix que l’association lui a décerné en 1999. L’auteur n’écrit pas un roman autobiographique, mais elle aime se mettre dans la peau de ses héroïnes et vivre leur vie le temps de son écriture. Elle décide donc de partir sans argent, comme son personnage, pour un pays dont elle ne connaît rien. Dès lors, vie réelle et fiction vont se télescoper. Double de son héroïne, elle bascule alors dans un univers inouï où les valeurs habituelles sont inversées… Roman d’amour, de fantasme, de mystère, de politique, de bouddhisme et d’introspection, Le Rendez-vous de Rangoon est aussi une mise en perspective de la vie parisienne, au bout de laquelle Thérèse conclut : « J’aimerais rester dans ce pays où la seule ambition est la survie »…



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin