La tâche aveugle d'Emmeline Landon

landonLa tâche aveugle, d’Emmeline Landon, chez Actes Sud

Rapidement et sans trop en dire:

Fany, Susannah et Diotime – devenue aveugle – sont soeurs et étudiantes aux Beaux-Arts à Paris. Elles peignent et aiment vraiment la peinture. Elles aiment aussi s’évader et c’est pour cela qu’elles décident d’un jeu un peu particulier qui leur permettra de laisser libre cours à leur imagination: peu convaincues par leur professeur, elles s’en choisissent un autre, Mr Cozens, peintre du 18ème siècle et « s’inventent » une vie, des voyages, des amours autour de ce maître et de cette époque…

Impressions:

L’incipit de ce roman ( le prélude) est simplement magnifique. En le lisant je suis immédiatement entrée dans un univers doux, poétique et sensuel…dans une autre époque que celle dans laquelle nous nous trouvons et se situent les personnages.

Tout le récit est ainsi, fait de cette beauté, de cette douceur, de cette sensualité – tous les sens sont sollicités ici mais aussi la sensualité sexuelle!

Les allers-retours constants entre la réalité et l’imaginaire et donc entre les époques sont très plaisants, parfois déstabilisants parce que pas toujours identifiés mais à aucun moment gênants. On se laisse emporter dans ce jeu des trois sœurs sans toujours savoir nous-mêmes où se trouve la limite.

Le lecteur est également submergé par les paysages qui envahissent la narration et qui sont au coeur de la réflexion des personnages. Ces réflexions, riches et permanentes, sont habilement délivrées grâce à l’alternance des narrateurs. En effet, chaque chapitre correspond à un changement de narrateur et nous pouvons ainsi connaître, tour à tour, le point de vue de chacune des soeurs ou de quelques autres personnages. Ce procédé permet une lecture plutôt fluide et enrichit considérablement le récit tant les perceptions et ressentis des soeurs sont différents. C’est d’ailleurs cette différence, exposée assez tôt dans le texte, qui m’a séduite chez ces trois personnages unis mais au caractère unique!

Toutefois, les premières pages lues et le plaisir de la beauté accepté, une certaine lassitude est apparue vers le 2ème quart du livre, vers la fin de la 1ère partie. J’ y ai, en effet, trouvé trop de listes, trop de descriptions de tableaux, etc… Pourtant, cet aspect, cette immersion dans le monde pictural est aussi un élément qui m’a plu, mais tout le passage à Londres m’a moins convaincu. Ensuite, en 2ème partie, le roman devient plus narratif et se lit également avec plus de facilité – ou  de simplicité?? – sans empêcher de poursuivre dans les réflexions quasi philosophiques de chacune des trois soeurs.

Enfin, les différents voyages que permettent ce texte (voyage dans le temps, voyage culturel, voyage au sens propre, etc…) restent un atout majeur du récit où l’imaginaire est mis en valeur et  célébré.

En bref, une lecture très agréable, très belle et très plaisante culturellement malgré quelques longueurs. Un coup de coeur???? non, je ne pense pas, mais La Tache aveugle restera un excellent souvenir, un souvenir très esthétique, je crois. En tout cas, il aura fait naître une envie…découvrir d’autres textes de Emmelene Landon.

Chronique rédigée par Lancellau



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin