Le Baby-Sitter de Jean-Philippe Blondel

blondelLe Baby-Sitter de Jean-Philippe Blondel aux éditions Buchet Chastel

De quoi ça parle :

Alex a dix-neuf ans et comme tout étudiant qui se respecte, il veut trouver un petit job qui va lui permettre de concilier ses études avec sa vie de jeune indépendant. C’est vers un emploi peu commun pour un garçon qu’il va se tourner : baby-sitter. Et il faut dire que sa petite annonce a du succès et qu’après la boulangère du quartier d’autres parents vont faire appel à lui.

C’est ainsi qu’Alex va rentrer dans ce que les familles ont de plus intime. En effet, confier ses enfants n’est pas un acte anodin. Et Alex va vraiment s’investir dans son nouveau travail à tel point que la vie privée de ses employeurs va finir par empiéter sur la sienne.

Ce que j’en ai pensé :

Sans conteste, la plume de Blondel se lit très bien. Elle est souple et alerte. Cependant, je dois avouer que je ne saurais dire que ce roman m’a réellement plu. Je l’ai parcouru d’un bout à l’autre sans aucune difficulté, j’ai pris plaisir à suivre le parcours de certains de ces personnages mais j’aurais pu tout aussi bien refermer ce livre et ne pas le terminer et ce, sans aucun regret.

Comment dire… ce roman touche aux rapports que les hommes peuvent tisser entre eux et il le fait bien. Toutefois, je pense que ce roman manque un peu de pêche. J’ai eu l’impression de lire une succession de tableaux dont l’enchaînement aurait parfois pu être différent sans aucun souci.

Certes, les personnages ont un vécu douloureux mais impossible pour moi d’adhérer au récit. Un peu comme si je regardais un téléfilm du dimanche sur M6 : une détente mais rien de plus. De plus, j’ai été déçue par la fin que j’ai trouvée grotesque et non touchante comme je pense qu’elle se voulait être.

Chronique rédigée par Stéphie



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin