L'oracle du Gecko de Bernard Richard

images (1)L’oracle du Gecko de Bernard Richard aux éditions Galodé

Je remercie la Ulike-team et les Chroniques de la rentrée littéraire de m’avoir envoyé ce roman qui se déroule en Indochine pendant la Seconde guerre mondiale.

Pascal Laroche, ancien séminariste, et Gérard Klain, issu de l’école nationale de la France d’outre-mer, sont deux sous-lieutenants engagés volontaires qui viennent de débarquer. Ayant fait connaissance sur le bateau qui les amenait au Tonkin, ils sont devenus bons amis.

Le colonel Xavier de Kerlow les briffe sur les relations avec les Japonais représentés par le colonel Toru Aoki, les promeut lieutenants et les invite à la réception que donne son épouse le lendemain soir afin de les présenter aux notables de la région et à leurs collègues officiers.

Mais Gabrielle de Kerlow est une femme fatale, qui espionne avec les Chinois, et met, à la suite de tant d’autres, Pascal dans son lit.

La mission des deux officiers est d’entraîner les soldats européens et indigènes ; ils font aussi du tourisme et pratiquent la chasse. Mais ils vont être malgré eux mêlés à une affaire d’espionnage impliquant Français et Indochinois, Japonais, Anglais basés en Inde et Américains.

Un roman d’aventure, d’amitié, d’amour et de trahison, qui se lit bien sans être de la grande littérature et qui m’a fait penser à Le rendez-vous de Rangoon, d’Évelyne Dress.

Chronique rédigée par La culture se partage

Quatrième de couverture :

Durant la Deuxième guerre mondiale en Indochine française, l’épouse d’un colonel s’éprend d’un jeune officier, et décide de prendre en main son destin. Ancien séminariste, celui-ci est aussitôt confronté à de dures épreuves. Il s’interroge sur la responsabilité de sa maîtresse dans l’exécution de son époux par les japonais, le rappel à Hanoï d’un haut responsable de la Kempetai et son élimination, et l’échec d’une opération ourdie par la Résistance.
Conscient de perdre son âme dans cette relation passionnelle et perverse, il quitte Gabrielle et échoue à Saïgon, où un médecin militaire le libère de ses doutes et de ses angoisses. Réformé, il rentre en France et est ordonné prêtre.
Alors qu’il commence une nouvelle vie, Gabrielle le localise et lui tend un piège pour le reconquérir. La réussite la grise, mais dans un ultime effort pour l’arracher à Dieu, elle provoque la rupture. Vaincue et désespérée, elle se donne la mort non sans avoir noué auparavant une diabolique vengeance.

A la veille de la Deuxième guerre mondiale, Bernard Richard quitte Paris pour suivre son père, militaire de carrière muté en Indochine. Il connaît ainsi l’occupation japonaise sans atteinte de souveraineté, l’anéantissement des forces françaises, la capitulation du Japon, l’arrivée des troupes chinoises, la libération de Hanoï par la IIe DB du général Leclerc.
Très tôt, il rejoint la Résistance et subit l’épreuve du feu les 9 et 10 mars 1945. Incarcéré puis relâché, il intègre la Garde volontaire de libération jusqu’à son rapatriement sanitaire en métropole. C’est dans ce climat d’incertitude et de violence que prend naissance L’oracle du Gecko.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin