Mon vieux et moi de Pierre Gagnon

mon-vieux-et-moi

Mon vieux et moi de Pierre Gagnon, aux éditions Autrement

Mon avis pré-lecture :

L’idée de l’adoption d’une personne âgée a déjà fait l’objet d’un film cette année : Victor, de Thomas Gilou (avec dans le rôle titre le serial gaffeur Pierre Richard). J’avais assez envie d’aller le voir, mais j’ai laissé passer l’occasion. Mon vieux et moi sera donc une excellente séance de rattrapage.

Mon avis post-lecture :

Quel dommage !

Contrairement à Mon couronnement, de Véronique Bizot, qui met en scène tous les détails de l’état de vieillesse (les manies, les craintes, les doutes, les oublis…), Mon vieux et moi ne fait qu’effleurer le sujet. D’un thème tout à fait original, on n’aura qu’un aperçu très superficiel.

La cohabitation entre générations aurait tellement à apporter à chacun (bon, je passe sur les inévitables conflits vestimentaro-culturels liés au choc des générations… La confrontation « leggings – headband » / « Questions pour un champion – Thalassa » ne va pas sans heurts. Quoique, sur un plan purement vestimentaire, la tendance vintage devrait réconcilier tout le monde.). D’ailleurs, c’est un fait, les colocations étudiant-personne âgée se multiplient.

L’aspect concret de la cohabitation n’est que trop légèrement évoqué dans ce roman qui se lit en une heure top chrono. De même, le ton me pose un souci : les difficultés liées à l’aide quotidienne à apporter à un vieux monsieur sont décrites sur un ton ni totalement sérieux, ni totalement second degré. On effleure, là encore. On n’ose pas. Pas assez, en tout cas.

Et concernant les échanges entre les deux personnages, que l’on imagine très riches… Moi qui harcèle Grand’ma rose de « Raconte-moi une histoire de quand tu étais petite… », je suis restée sur ma faim côté partage de souvenirs.

Dommage.

Chronique réalisée par Miss Rose.

Présentation de l’éditeur

Après une carrière dans la fonction publique – rayon « aides sociales » -, le narrateur, qui vient de partir à la retraite, adopte Léo (99 ans), qu’il croisait régulièrement dans la maison de retraite où il rendait visite à sa tante. Léo est d’accord pour venir s’installer chez lui. Une aventure commence.

Mon vieux et moi est le récit de leur vie à deux, de leur face à face, à travers les détails significatifs de la vie quotidienne ; en particulier les efforts, l’attention du narrateur envers Léo. Mais c’est bien Léo qui, immensément patient, accommodant, lui en apprendra sur l’existence : « sans grands discours, par des gestes et de simples intentions, cet homme m’enseigne comment vivre harmonieusement ». Un matin, victime d’une chute en ramassant le journal, Léo est hospitalisé. A son retour, il n’est plus que l’ombre de lui-même ; il perd la tête…



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin