Le troisième jour de Chochana Boukhobza

Le Troisième Jour

Le troisième jour de Chochana Boukhobza aux éditions Denoël

Dans les années 90, sur la scène de Jérusalem, se déroule sur trois jours une symphonie intense et douloureuse. Une jeune violoncelliste et son professeur rentrent au pays après un long séjour aux Etats-Unis. Le concert programmé en leur honneur, le troisième jour, n’occupe pas l’essentiel de leurs pensées. La plus jeune est partagée entre la joie de retrouver sa famille et le malaise que lui occasionne le fossé culturel qui les sépare. Elle appréhende également le face à face avec son ex-fiancé, qu’elle a quitté dans la douleur. L’autre femme, bien plus âgée, a pour projet secret de venger sa famille exterminée par les nazis durant la seconde guerre mondiale. Leurs deux destins se scelleront à jamais, dans le dernier mouvement, spectaculaire et déchirant.

Durant ces trois jours, sous un soleil de plomb, nous suivons les deux femmes dans le déroulement de leur journée. Elisheva, le professeur, prépare sa vengeance en cherchant l’appui de ses proches tandis que Rachel retrouve sa famille, d’origine tunisienne. Une famille très croyante, qui n’a pas trouvé sa place dans ce pays tourmenté. Toute la complexité d’Israël ressort au fil du texte : la cohabitation de populations qui se déchirent depuis trop longtemps, le poids des religions et des traditions et plus que partout ailleurs, la marque indélébile de l’Histoire.

Une histoire prenante, qui démarre peut-être un peu lentement mais monte en puissance au fil du roman.

Chronique réalisée par Sylire.

Quatrième de couverture

Elisheva, musicienne connue dans le monde entier, et Rachel, son élève violoncelliste, arrivent de New York pour un concert à Jérusalem, en 1990, un matin de khamsin.

Tandis que Rachel retrouve sa famille, ses amis et un amour perdu, Elisheva prépare une très secrète entreprise. À l’hôtel, elle rencontre Daniel, un chasseur de nazis, et sur l’esplanade du Temple, Carlos, qui travaille pour le Vatican. Survivante des camps, puisant sa force dans la musique et la colère, Elisheva a embarqué les deux hommes dans son aventure.

Sur l’échiquier de Jérusalem, deux histoires se superposent, l’une errante, qui ressuscite les blessures de l’enfance et l’intrigue amoureuse, l’autre pleine de la promesse faite aux morts.

Dans un roman où chaque personnage livre sa vérité, Chochana Boukhoza tisse sur trois jours une aventure haletante dont Jérusalem, avec ses parfums et sa lumière intense, est le centre.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin