Le dernier amour de George Sand d'Evelyne Bloch-Dano

Le dernier amour de George Sand d'Evelyne Bloch-DanoLe dernier amour de George Sand d’Evelyne Bloch-Dano aux éditions Grasset

Evelyne Bloch-Dano a choisi de mettre en lumière une partie de la vie de George Sand: les années de sa liaison avec le graveur Alexandre Manceau (1849-1865).
On connaît les amours de George Sand: Sandeau, Musset, Chopin…mais Manceau? Pourtant il a partagé le quotidien de George Sand pendant 15 ans.
Evelyne Bloch-Dano s’appuie sur la correspondance, les agendas et l’autobiographie de George Sand et elle nous plonge dans la vie quotidienne de Sand avec des retours en arrière, ses relations avec sa fille Solange, l’évocation de Chopin et de Musset sans oublier le contexte politique.
Le livre n’est pas ardu à lire. Il se lit comme un roman et non comme une biographie ennuyeuse.Le style est agréable.
On s’attache à la femme mûre qu’est devenue George Sand, plus posée, moins volage. On a l’impression d’apprendre à mieux la connaître. Ainsi, on partage son chagrin quand elle perd sa petite fille.
Et quel bourreau de travail: elle passe ses nuits à écrire: romans, pièces de théâtre pour subsister la plupart du temps.
Finalement ce livre m’a plutôt réconcilié avec une femme que je considérais certes comme une féministe d’avant-garde mais trop versatile.

Chronique réalisée par Annie Beaubois pour Chermedia

Quatrième de couverture :

Décembre 1849. George Sand, auteur prolifique de romans à succès, admirée par Balzac et Dostoïevski, scandaleuse menant une vie de bohème sous un pseudonyme masculin, muse du romantisme, femme engagée, est en France une célébrité au faîte de sa gloire. Pour Noël, cette année-là, son fils Maurice invite à Nohant un jeune homme de ses amis, un graveur inconnu : Alexandre Manceau. George Sand a quarante-cinq ans, Alexandre trente-deux. Ils ne se quitteront plus. On connaît la liaison tumultueuse de Sand avec Musset, son amour de neuf ans avec Chopin. Mais qui se souvient des années qu’elle a passées aux côtés du tendre Manceau, son dernier compagnon ? De la maison de Nohant à l’agitation parisienne, de la brouille avec sa fille Solange au mariage de son cher fils Maurice, de l’amitié avec les plus grands artistes de son temps à la mort de sa petite-fille Nini, du coup d’Etat de Napoléon III aux combats de George pour l’amnistie des prisonniers politiques, des spectacles joués dans l’intimité aux pièces créées à l’Odéon, ce sont ici des jours et des nuits de travail, de bonheur, de tristesse aussi. Dans cette biographie foisonnante, Evelyne Bloch-Dano fait revivre avec éclat quinze ans de la vie passionnée de George Sand.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin