AlexandreJardin redonne une couleur à Fanfan quinze ans après : il passe à l’Orange avec Fanfan2.fr

fanfan2Qui se souvient de Sophie Marceau riant de toutes ses dents dans les bras de Vincent Perez engoncé dans son uniforme autant que dans ses répliques , tournoyant dans un décor de cinéma ? A l’époque Alexandre Jardin , le zèbre auteur de cette romance, voulait mettre de la féérie dans la séduction. Puis Alexandre a grandi et son personnage avec lui. Du rayonnement de la séduction il est passé à la profondeur bleutée de la vie de couple en écrivant une suite, une séquelle pourrait on dire : Fanfan, quinze ans après.   Dans celle-ci  il a pour but de réenchanter le quotidien de sa femme, de faire  de la fidélité une routine de défis à relever.  Et vous ne le savez peut être pas, mais Alexandre Jardin en matière de gants à relever possède une collection qui défie l’imagination. Et nous aussi par la même occasion …

Le premier challenge auquel s’attaque l’auteur de l’inoubliable « Chaque femme est un roman » est celui du passage à la postérité en plus petit : l’arrivée en poche de Fanfan, quinze ans après.  Le 27 octobre, ce premier pas vers l éternité majuscule a été effectué. Et de belle manière puisque ce ne fut pas à l’identique. En effet,  Alexandre Jardin jamais là où on l’attend, peut être parce qu’on ne l’attend pas, a changé la fin de son roman, introduisant là le site fanfan2.fr, pour nous réserver une surprise dans notre quotidien de lecteur jusqu’en mai 2011.  Car,  Alexandre Jardin est fantasque et ne se contente pas de peu. Sur les braises encore tièdes de ce retour en  librairie, il ravive la flamme du lecteur et espère bien le maintenir sur le feu en temps réel. Pour cela, il ne voit qu’un outil  fabuleux à ses yeux de possibilités : le web. Et comme Alexandre sait bricoler de la féérie dans son ordinateur, il s’associe à un lutin coloré du web : Orange, pour créer le site où tous ses personnages prendront vie, comme sur Second Life mais sans l’avatar moche.  De plus, comme au royaume Orange enchanté on ne fait pas les choses à moitié, le tout s’accompagne de Facebook, Twitter, application iphone, bref un univers entier et numérique de chaque personnage, tous joliment réunis en un site interface bleu : fanfan2.fr.


Orange Interview d’Alexandre Jardin sur Fanfan 2
envoyé par Orange. – Regardez plus de vidéo vie pratique.

Dans le monde enchanté de Jardin, la technologie fait le lien.

Alexandre Jardin a donc modifié la fin de sa célèbre séquel Fanfan, quinze ans après, pour introduire une dimension web. Ce geste signifierait l’acceptation par l’auteur d’une poursuite de la narration via le canal internet. Avec des limites tout de même, puisqu’Alexandre Jardin n’est toujours pas, et ne désire pas être distribué en e-book. Mais, cette petite phrase introductive en fin d’ouvrage symbolise pour lui le lien entre papier et numérique.

Présentation projet Fanfan2 (1)_Page_03

Toute cette féérie qui se déverse sur votre web et votre vie au quotidien a donc un site de référence :  fanfan2.fr.  Y sont rattachés : un twitter par personnage emblématique du roman, un facebook dans les mêmes conditions et une application iphone et ipad. Autant le dire tout de suite à l heure où je vous parle, c’est-à-dire une semaine et demie après le lancement à grands renforts de média de l’opération, l’application iphone n’existe toujours pas. Evitons de parler d’android, nous toucherions carrément à la quatrième dimension.  Or comment faire participer une communauté en temps réel particulièrement via Twitter sans accès en mobilité aisé ? Plus complexe encore est la question des contenus supplétifs, puisqu’Orange avec cette application payante reproduit un modèle freemium c’est-à-dire : tout l’univers d’Alexandre2 est accessible, pour une durée seulement de 3 jours, et les contenus historiques ou tout simplement supplétifs au Facebook et au Twitter ne sont accessibles que par abonnement à l’application.  Or comme vous le savez déjà , de contenus supplétifs vous n’aurez pas … pour l’instant. D’archives, non plus….Mais cela n’est pas grave puisque pour Alexandre Jardin (dixit la video) pas besoin de militer pour le droit à l oubli sur internet, les contenus web sont fait pour filer et n’ont pas de mémoire.

Alexandre Jardin se propose donc pendant 6 mois, à condition pour l’instant de ne pas rater plus de 3 jours d’affilée, de nous donner des recettes pour réenchanter notre quotidien amoureux.  Un peu éberlué et sans savoir exactement le chemin que prendra l’aventure, il ne se pose aucune limite …  même pas celle de la responsabilité. Il n’hésitera pas à réenchanter votre journée avec un fumigène dans la cuisine et la plainte des pompiers qui s’en suit, par exemple.  Alexandre Jardin est en extase devant les possibilités complètement folles à ses yeux d’internet. Et il n’est pas le seul … Pensez donc à la possibilité d’un parcours spécial Saint Valentin qu’évoque déjà Orange, géolocalisé…

Si Alexandre Jardin nous affirme que nous n’aurons pas de produits dérivés du type « le livre de recettes » sur les présentoirs de la FNAC  à Noël, il n’en est pas de même de la possibilité d’exploitation économique de ce site. Le placement de produit reprend ici toute sa place. Quand viendra le moment où Alexandre2 nous confiera son amour du chocolat de Bruges pour séduire sa Fanfan ou nous recommandera une marque de parfum ? Et lors du fameux parcours géolocalisé pour la Saint Valentin quel sera le restaurant partenaire média d’Orange et d’Alexandre Jardin dans lequel nous allons tous nous précipiter pour diner aux chandelles ?Présentation projet Fanfan2 (1)_Page_09

Nous éviterons soigneusement aussi de parler de marketing, voir de personnal branding quand nous analyserons la concomitance entre le lancement de ce site enchanteur et du dernier roman d’Alexandre Jardin en Janvier prochain chez Grasset.

Enfin , nous opterons pour le fait de fermer les yeux sur l’argument si vendeur de prouesse technique exceptionnelle qu’avance Orange, puisque ce n’est que les habituelles fonctionnalités sociales d’un site web qui sont utilisées, nous ne pouvons juger de l’application ….. Surtout nous ne parlerons pas du fait qu’Alexandre Jardin souhaite que de nombreux auteurs se réapproprient cette plateforme , citant notamment Yann Moix en exemple ( au secours … ) … et que tout le dispositif n’est pas développé en open souce ou logiciel libre.

Dans le monde enchanté de Jardin, le community manager est écrivain.

Sur Fanfan2.fr, vous trouverez donc en abrégé et en agrégé  la narration quotidienne de plusieurs personnages , Alexandre, Fanfan, Faustine, Hadrien …tous présents dans Fanfan, quinze ans après et tous affublés du suffixe 2 pour bien les distinguer. En abrégé car sur des formats courts, vu les modalités de publication via les réseaux sociaux. En agrégé car tous réunis sur la  même plateforme. Mais qui est derrière ces personnages qui tous les jours nous parlent avec leur propre personnalité ? Dans le roman, nous savions que tout était sorti de l’imagination  fantasque d’Alexandre Jardin, auto fictionnalisant sa vie. Mais sur le site, ce sont trois community managers qui incarnent les personnages.  Des community managers qui ont été embauchées pour l’occasion et qui ont un profil particulièrement littéraires, l’une d’entre elles sortant de Kagne par exemple.

La question de l’appropriation du discours de l’écrivain par des community managers est balayée d’un revers de main par l’auteur qui affirme sauter dans l’inconnu avec cette expérience tout en ayant conçu une architecture de récit et des synopsis extrêmement fouillés. Gageons que l’écriture cinématographique dont Jardin est un habitué a du  être très utile. Plus importante est la question du temps réel, de l’instantanéité et de l’interaction. En effet, comment Alexandre Jardin peut il gérer les contenus proposés par les internautes ? Il est clair que les horaires des posts étant proches des  35 heures règlementaires ( les personnages ne postent en effet que de 8h à 20h) Alexandre Jardin serait alors un écrivain à plein temps sur le web … Possible … Mais plus probable, les contenus sont filtrés par les community managers qui remontent les informations jugées utiles à Alexandre et répondent par des phrases toutes faites et n’influant pas sur la narration aux commentateurs.  L’architecture qu’elles se doivent de suivre est d’autant plus mouvante que les chefs de projets ne savent toujours pas vers quel média ( Facebook Twitter Iphone ..oups non pas le dernier) l’internaute va interagir préférentiellement.

customer-service-complaints

Finalement, la véritable question est celle de la propriété de l’écriture, ce qui fait qu’un écrivain est lui-même, que vous vous attachez à lui, bref son style. Peut on former des gens à reproduire son style ? Est-ce que le lecteur appréciera que l’auteur soit multiple ? Et lorsqu’on lui demande sa participation l’internaute force de proposition narrative ne devient il pas auteur lui aussi ? Nous laisserons en suspens toute la problématique de droit que cela pose pour préférer l’angle de la création. Quel peut être la création d’un community manager devant reproduire le style sans faire de pastiche d’un auteur ? Et quel est la part de l’auteur dirigeant une manufacture de réponses  par ses nègres ? On voit pointer Alexandre Dumas sous Alexandre Jardin … La longueur de la prose en moins. Et comment peut on garder captive une communauté pendant 7 mois, alors qu’elle ne peut que douter des identités, que la création n’est pas propre et que la relation interpersonnelle est fictionelle, fictionnalisée, et fictionnalisante ?

Dans le monde enchanté de Jardin, une nouvelle grammaire de narration, c’est forcément bien.

Fasciné par les fonctions sociales du web, l’auteur veut prolonger la fiction dans la réalité et faire participer pour cela le plus grand nombre. L’architecture de synopsis modulable a du être un travail titanesque, d’autant plus qu’effectivement le monde de consommation du lecteur est imprévisible …Du moins n’ont-ils apparemment pas prévu que la validation de l’application iphone serait aussi difficile à obtenir ?

Tout au plus peut on remarquer après une semaine d’utilisation qu’aucune personne utilisant Twitter de manière régulière ne peut volontairement vouloir suivre ce flux. En effet, la grammaire de Twitter n’est pas qu’une limitation de signes c’est aussi celle d’un partage de lien, d’une veille active. Se proposant d’introduire le temps réel dans sa narration, pour le prouver, Alexandre Jardin incluse des faits d’actualité ( discours d’Obama, photo de Belluci dans Paris Match) mais ne cherchez pas de bit.url ou même de tiny.url car de lien il n’y a pas. Alexandre se contente de nous livrer ses pensées aussi puissantes que sa volonté de taxer les maris qui ne font pas rêver leur femme. Entre deux guimauves et une lapalissade, il nous narre ses aventures sans tenir compte de la dimension réelle. Qui essouflé par 15 minutes de course après avoir volé un parfum dans Paris, prend son iphone, tout en cherchant son souffle, pour twitter les baisers et gifles que lui donne sa femme ? On peut me dire que c’est une tentative … et je vous répondrai qu’elles ne sont pas toutes bonnes à faire et qu’avant de sauter en parachute, je prèfèrerai prendre un ou deux cours.


Accident de Parachutisme
envoyé par djadr974. – Foot, rugby, surf et encore plus de sports en vidéo.

Finalement , la question s’était déjà posée avec celle des romans sur iphone : la lecture est un vice solitaire, qui demande de la patience de la concentration et le plaisir de l’attente, les fonctions sociales ne seraient donc que du commentaires.  Et plus largement qui veut fictionnaliser sa vie pendant 6 mois ?

Dans le monde enchanté de Jardin, que devient mon quotidien ?

Ravi des possibilités du web, comme nous l’avons dit, Alexandre Jardin ne se fixe aucune limite dans le jeu, la folie le badinage. Il a tout de même pensé à nous, en faisant en sorte que toutes ces farfelues créations de recettes soient à la portée de toutes les bourses. Par contre, la confrontation avec le réel ne semble pas être sa plus grande capacité , ni même son sens des responsabilités, en tant que prescripteur. Alors que devient mon quotidien avec Alexandre Jardin ? Et bien , pour le savoir, rendez vous régulièrement ici . Car nous aussi nous sommes un peu fous ….

8446-kissing-couple-topper

article rédigée par Abeline Majorel



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin