L'ombre dans l'eau d'Inger Frimansson

L'ombre dans l'eau Inger FrimanssonL’ombre dans l’eau d’Inger Frimansson aux éditions First

Un thriller suédois, une première de couverture magnifique et inquiétante, un titre qui fait déjà froid dans le dos et un résumé des plus intrigants, et voilà une Pimprenelle convaincue… Il faut dire que tous ces ingrédients, je les apprécie de plus en plus, mais que par conséquent, je deviens de plus en plus exigeante!

L’histoire :

Depuis la disparition de Berit plus de six ans auparavant, Tor n’est plus le même homme : il n’arrive plus à communiquer avec ses fils, il enchaîne les arrêts de travail et ne cesse de se poser des questions. Est-elle encore vivante? Est-elle partie volontairement ou l’a-t-on enlevée, assassinée? Jill, la meilleure amie de Berit essaie tant bien que mal d’aider Tor à reprendre une vie normale. Mais Berit est toujours présente dans ses pensées, comme elle l’est également dans les pensées de Justine. Justine est la dernière personne à avoir vu Berit. Cette dernière lui avait rendu visite : une visite étrange quand on sait qu’elles ne s’étaient pas revues depuis qu’elles étaient gamines. Une époque à laquelle elles n’étaient même pas amies, Justine servant de souffre-douleur aux autres enfants de sa classe. Une expérience qui l’a rendue fragile, instable, presque déséquilibrée… D’ailleurs, beaucoup de gens disparaissent autour d’elle : sa mère, sa belle-mère, Nathan son ancien compagnon, Berit… Y-a-t-il un lien entre ces disparitions? Justine porte-t-elle la poisse ou s’agit-il simplement de coïncidences?

Si vous cherchez de l’action et du sang, passez votre chemin… C’est plutôt un roman d’atmosphère que nous offre Inger Frimansson avec ce titre, un roman au rythme très lent où sont analysés et décortiqués les personnages qui gravitent autour de Justine. Un roman où se côtoient la folie, l’amour, la maltraitance envers les femmes et les conséquences tragiques que peuvent avoir la haine et le harcèlement sur un enfant par d’autres enfants… Pas de crimes sanglants, pas d’enquête, mais le simple déroulement de plusieurs vies enchevêtrées les unes avec les autres. On plonge dans ce roman comme on entre dans une eau froide et sale, on s’immerge peu à peu, on ne sait pas encore ce que l’on va rencontrer, et l’on avance lentement, avec crainte. J’ai d’abord été déstabilisée par les premiers chapitres où l’on fait connaissance avec les nombreux personnages. Les points de vue changent à chaque fois, et il faut un temps pour faire le lien entre les personnages. Mais ensuite, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce roman : tout comme Tor, le lecteur attend des réponses. On les entrevoit assez rapidement d’ailleurs, certes de manière assez vague. Je m’attendais à une chute terrible, eh bien non, on n’en apprend guère plus à la fin…

Un thriller assez étrange finalement, et si j’ai été déçue par rapport à mes attentes concernant le genre, j’ai néanmoins passé un excellent moment avec ce livre. J’ai aimé son ambiance froide, de celles que l’on ne trouve que chez les auteurs nordiques. J’ai aimé son atmosphère pesante, presque inquiétante : on s’attendrait presque à voir surgir des fantômes et à basculer dans le fantastique. J’ai aimé ses personnages tourmentés, blessés et complexes : chacun semble à la fois bon et mauvais et provoquent chez le lecteur des sentiments contradictoires.

Chronique réalisée par Pimprenelle

Quatrième de couverture :

Justine Dalvik a toujours vécu recluse dans la maison de son enfance, au bord du lac Mälar en Suède. Mais depuis sept ans, Hans-Peter est entré dans sa vie, et dans sa maison. Gardien de nuit à l’hôtel de Hässelby, il a su apaiser les démons de Justine, les tenir à l’écart. À l’instar de son oiseau noir, à présent enfermé dans une cage, dehors. Mais pour combien de temps ?

Tortures, trahisons, meurtres, tous les souvenirs des drames passés hantent encore Justine et menacent sans cesse de remonter à la surface. Comme le corps de son ancienne camarade de classe Berit, qu’elle voit émerger du lac dans tous ses cauchemars.

Et quand les proches de ceux qu’elle a vus disparaître viennent rôder près de la maison, Justine sent que ses heures sont comptées. Jusqu’à quand pourra-t-elle faire taire les fantômes du passé qui crient vengeance ? Comment sauver l’amour et la paix intérieure qu’elle a cru pouvoir trouver ?



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin