L’origine du cérémonial de Claude-Louis Combet

Le dernier livre de Claude Louis-Combet est une trinité au sens le plus sacré du terme, mais écrit dans une langue classique, précieuse et profane. Trois récits qu’il porte en lui depuis des décennies et qui éclosent aujourd’hui sous la forme d’hymnes, alors qu’il entre dans sa quatre-vingtième année.

« Choralies », « Floralies » et « Gémellies » composent ce triptyque mystique au rythme lent de la vie dédiée à l’écriture de cet auteur qui chante ses mots, fleurit ses textes, pour son jumeau lecteur.

Le cérémonial est la rencontre de deux êtres qui se retrouvent sensuellement jusqu’à se fondre en une union métaphysique à travers les mythes et les symboles. Sont convoqués à la noce les plantes, les animaux, les sons, les couleurs, la matière et la lumière. Cette correspondance des sens et de la nature se souvient avec nostalgie d’un désir immémoriel et sans objet, d’un âge d’or du moi unique, du temps de l’enfance et de l’éveil adolescent jusqu’à la plénitude des désirs assouvis de l’adulte.

Sous les figures tutélaires de Sade et de Bataille, ces trois textes ramènent librement en boucle les thèmes chers et fondateurs de Louis-Combet. La gemellité incestueuse, la flagellation, l’oeil dans le sexe de la femme, les jeunes filles en fleur pissant dans l’herbe, la fange et le péché transcendés par la plume jouissante de l’écriture pour atteindre la communion sacrée de la vie et de la mort, du ciel et de l’enfer, de la terre et de la mer dans un infini désir de pureté cérébrale et d’extase fusionnelle.

Dans cette autobiographie transfigurée, l’auteur se souvient de ses fantasmes transgressifs, de ses premiers émois sensuels et des plénitudes érotiques des hommes et des femmes pleinement accordés.

Dans une langue riche et méticuleuse, baroque et poétique, avec « L’origine du cérémonial », Claude Louis-Combet enfouit le lecteur dans une nature divine, le relève par un chant orgasmique pour le couronner de fleurs et de pureté.

 

Chronique rédigée par Christiane Miège

 

L’origine du cérémonial, Claude-Louis Combet, José Corti, ISBN  978-2-7143-1073-6

 

Quatrième de couverture :

Le cérémonial, évoqué dans le titre, préside à la célébration de l’amour par les amants. Il est le fruit longuement préparé, dans le terreau de l’enfance et de l’adolescence, par des expériences aussi occultes qu’essentielles qui résultent elles-mêmes du travail des sens, associé à quelques intuitions que l’on peut dire de l’ordre du coeur. Des arcanes, en quelque sorte, symbolisés dans cette suite de textes par trois images : celle des Gémeaux, celle du Chant, celle de la Fleur.
Les trois récits qui composent l’ouvrage ont été écrits avec un intervalle d’une dizaine d’années entre chacun d’eux : « Gémellies » date de 1990, « Choralies » de 1999 et « Floralies » de 2010

C. L.-C.

 

Voter : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...

Votez pour soutenir ce livre pour le Grand Prix Littéraire du Web
1 pingback on this post
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

A propos

Chroniques de la rentrée littéraire est un défi lancé par le monde du livre à la blogosphère littéraire :
chroniquer une majorité des parutions romanesques de l’année.
En regroupant 300 bloggeurs
littéraires, Chroniques de la rentrée littéraire est un intermédiaire permettant à chaque livre d’être lu
par au moins un lecteur expert, en toute liberté de ton.

Chroniques de la rentrée littéraire © 2014 All Rights Reserved