Murmures de Glace de Bettina Balaka

Le charme de ce livre réside ailleurs que dans l’analyse proposée par la quatrième de couverture. Il est certes question de la Vienne du début du XXème siècle de Joseph Roth, avec entre autre sa crypte des Capucins et son célèbre Radetzky. Malgré le nom choisi pour son héros par Bettina Balàka et qui fait penser à la saga des Martin Beck, que l’œuvre de Mankell prolonge, l’intrigue policière est cependant loin de produire un thriller prenant.

Mais si l’on met de côté la faiblesse de l’intrigue avec sa fin attendue, ce roman propose magistralement un habile entrelac de récits sociologiques, psychologique et historiques, décrivant le retour compliqué de l’ancien officier de l’empire austro-hongrois Balthasar Beck au lendemain de la défaite de la première guerre mondiale. Une description effroyable des combats et de la vie des camps accompagne une exploration méthodique des tréfonds de son âme et conscience en prise avec la morale, et que les chamboulements politiques et sociologiques de la société qu’il retrouve, ne vont pas arranger. Le monde à changé et celui des femmes n’y a pas échappé, qui donne une couleur sentimentale et révolutionnaire au roman et à la réadaptation viennoise de l’inspecteur Beck.

Après un début historiquement très documenté, dont les anecdotes originales et sensibles témoignent, les descriptions entonnent un lyrisme léger à la plaisance bucolique. Poursuivant sur un ton poétique et nostalgique, Bettina Balàka plonge rapidement son lecteur dans les frayeurs guerrières. Elle cible intelligemment un antisémitisme violent et cru, et subtilement l’insupportabilité morale de tuer des hommes. Sans édulcorer les faiblesses et cruautés humaines, l’auteure dote son héros de sentiments élevés imprégnés d’humanité et de morale. Son courage et son honneur impressionnent, en même temps que notre pitié et empathie naissent pour le difficile retour de Beck. Son mariage à l’ancienne balayé par le féminisme naissant et le valse des illusions, nourrit la parole de sa femme et complète le tableau sentimental, alors que la montée du communisme et les difficultés sociales que rencontre Beck pour trouver sa place, annoncent les terribles événements futurs.

La force de ce roman faussement début de siècle est de donner à chacun sa parole et de parcourir ainsi, non seulement cette période charnière du passé, mais bien notre propre humanité.

Chronique rédigée par Christiane Miège

Murmures de glace, Bettina Balaka, Quidam Editeur, ISBN : 9782915018707

Le fil rouge : 

 

Quatrième de couverture :

Vienne, 1922. Balthasar Beck rentre chez lui après sept années de guerre et de captivité en Russie. Cet ex-officier de l’armée impériale et royale, ancien inspecteur de la police criminelle, constate l’effondrement de la double monarchie et la disparition des valeurs auxquelles il croyait. Marianne, sa femme, a accouché d’une petite fille pendant son absence et mené bataille contre le manque de nourriture et de chauffage, l’inflation galopante dans une ville devenue une métropole de la misère. Comment vont-ils renouer l’un avec l’autre ? Le retour de Beck ‘à la vie civile‘ coïncide avec une étrange découverte : un squelette exposé sur un tapis de feutre vert dans la cour intérieured’un immeuble. L’enquête est confiée à l’inspecteur Julius Ritschl que seconde le médecin légiste Anna Prager. Quelques jours plus tard, le signalement d’un cadavre horriblement défiguré conduit les policiers à bord d’un moulin flottant. Leurs investigations révèlent que les deuxaffaires ont un point commun : Balthasar Beck. ‘On croit lire un inédit de Joseph Roth, et puis non, plutôt un polar deMankell, à Vienne cette fois. Fausses pistes. L’auteure s’appelle Bettina Balàka et elle a réussi à écrire un roman sensationnel sur la Vienne morbide des années vingt : thriller, tableau social, tragédie, une oeuvre grandiose.Werner KrauseDie Kleine Zeitung

Voter : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...

Votez pour soutenir ce livre pour le Grand Prix Littéraire du Web
1 pingback on this post
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

A propos

Chroniques de la rentrée littéraire est un défi lancé par le monde du livre à la blogosphère littéraire :
chroniquer une majorité des parutions romanesques de l’année.
En regroupant 300 bloggeurs
littéraires, Chroniques de la rentrée littéraire est un intermédiaire permettant à chaque livre d’être lu
par au moins un lecteur expert, en toute liberté de ton.

Chroniques de la rentrée littéraire © 2014 All Rights Reserved