Ce que cache ton nom de Clara Sanchez

Ce que cache ton nom de Clara Sanchez

Ne pas dire la vérité maintenant, c’est laisser demain une trace floue de passage sur terre. Comme si tu n’avais pas été vraiment réel.
(page 382)
Une petite précision : le padel, sport évoqué dans le livre est, selon wikipedia, un sport de raquettes né en 1890 [...] et qui se joue sur un demi court de tennis avec des balles proches de celles du tennis et une petite raquette courte.  Il est très populaire en Argentine, à New York et en Espagne.
Sandra est venue s’installer à la fin de l’été dans cette petite ville de la Costa Blanca, près d’Alicante. Enceinte, sans véritables attaches, elle se laisse aller à la dérive.
Récit à deux voix, celle d’une jeune femme qui ne sait ce qu’elle veut et un vieil homme, à la santé un peu fragile qui traverse l’Atlantique pour répondre à l’invitation d’un vieil ami.
Deux récits qui se font écho et qui, dès le départ, semblent être racontés après (mais après quoi?), ce qui accroît l’intensité, l’angoisse, à travers quelques mots comme « il est vrai que… », « comme cela pouvait sembler… ». Cette intensité est distillée tout au long du livre, jusqu’à la révélation finale. Tout arrive par petites touches, avec quelques retours dans le passé, lointain, du temps où Julián et son ami Salva étaient déportés à Mathausen car républicains espagnols. Ils racontent les nazis rencontrés. Qui sont ceux que Julián suit à Dianium. Et dont l’étau se resserre autour de Sandra, toujours désorientée, mais qui change peu à peu.
Le portrait des personnages est particulièrement bien brossé et le récit est angoissant, on vibre, on tremble.
Bref, un thriller psychologique qui tient en haleine !
Sans doute un beau succès littéraire de cet automne !
Ce que cache ton nom, Clara Sanchez, Editions Marabout, EAN 

978-2501076470

Quatrième de couverture :

Sandra, une jeune femme d’une trentaine d’années, a décidé de venir s’installer dans un village isolé de la côte est espagnole. Un peu paumée, Sandra – qui vient de quitter un emploi qu’elle détestait et un homme qu’elle n’aimait pas mais dont elle attend un enfant – ne sait pas quoi faire de sa vie. Alors qu’elle passe de longues heures sur la plage, perdue dans ses pensées, Sandra fait la connaissance des Christensen, un couple d’octogénaires norvégiens installés dans le village depuis des années. Rapidement, le lien qui unie Sandra à ce couple devient plus qu’une simple amitié. Ils la prennent sous leurs ailes, décident de l’aider et la traitent comme la petite-fille qu’ils n’ont jamais eue. Mais un vieil homme tout juste débarqué d’Argentine, Julian, va venir perturber cette union fragile. Il révèle en effet à Sandra qu’il est un survivant du camp de Mauthausen, et que les Christensen ne sont ceux qu’ils prétendent être. Donnant au départ que peu de crédit à l’histoire de Julian, Sandra, étudiant les allées et venues de Karin et Fredrik et considérant leurs silences, finit tout de même par considérer le couple de Norvégiens sous un nouveau jour. Mais elle ne réalise pas encore que la fin de son innocence met sa vie en danger…


une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin