Léon et Louise d’Alex Capus

Léon et Louise d’Alex Capus

Le roman débute par une scène belle et attendraissante : toute la famille de Léon est réunie pour lui rendre un dernier hommage. C’est alors qu’entre dans l’église une petite bonne femme que personne ne semble connaître, ou du moins reconnaître. Elle s’avance vers Léon et dépose une petite clochette dans son cercueil. Alors que tout le monde est stupéfait, celle-ci s’en va comme elle est arrivée, sans se soucier des gens présents dans l’église.Un beau pied de nez!!

Mais en fait, tout le monde sait qui elle est : Louise.

A partir de cette scène, le narrateur nous déroule la vie de son grand-père. 

Parti assez jeune de chez lui pour trouver du travail, Léon s’installe à Saint Luc sur Oise.

C’est là qu’il rencontre Louise, jeune femme de caractère, travaillant à la Mairie. Louise est très appréciée dans le village. Elle ne mâche pas ses mots mais sait faire preuve de douceur lorsqu’elle est missionnée par le Maire pour annoncer aux familles le décès de leur fils ou mari au front.

Léon et Louise passent beaucoup de temps ensemble et un amour tendre et platonique voit alors le jour.Mais alors que leur histoire commence à prendre une tournure plus passionnée, un bombardement les sépare… Léon ne saura pas ce qu’est devenue Louise et construira alors sa vie avec cette histoire d’amour inachevée dans le cœur et dans la tête.

Mais la vie est pleine de surprises et ces deux amoureux là se recroiseront au détour d’une station de métro, des années plus tard.

La suite de leur histoire est faite de séparations et de retrouvailles dans un pays meurtri par la Première puis Seconde Guerre Mondiale.

A travers la vie de Léon, ce roman illustre ce qu’était la vie parisienne pendant la Seconde Guerre Mondiale : restriction, peur, couvre-feu, obéissance à l’ennemi que ce soit dans son travail ou dans sa vie privée… Quant à la vie de Louise, exilée en Afrique en tant qu’employée de La Banque de France pour sauvegarder l’or français, son vécu parait totalement incroyable !

 Les personnages sont bien pensés et bien construits : Léon est jeune et dynamique, et ce malgré les années passant, Louise est pleine de caractère, et Yvonne, la femme de Léon est selon moi une femme remarquable dans son rôle d’épouse et de mère de famille.

C’est une belle histoire, bien écrite et sans longueur. Une histoire d’amour sur fond de guerre et de séparation, sans mièvrerie, même si selon moi il manquait un petit quelque chose dans les dernières pages pour clôturer ce récit en beauté !…

 

Chronique d’Agathe 

 

Léon et Louise, Alex Capus, Actes Sud, ISBN 978-2330009465, traduction emmanuel Güntzburger

 

 

Quatrième de couverture :

Léon et Louise se rencontrent pour la première fois en 1915, ils viennent d’avoir 20 ans et vont n’avoir que le temps d’une nuit pour s’aimer. Ensuite, les aléas des destinées, les fatalités de l’Histoire vont les séparer, les faire se retrouver, puis se perdre et se reperdre de nouveau, ce jusqu’au milieu des années 80. Jusqu’à la fin de leur existence, jamais leur amour ne sera entamé par l’oubli de l’un pour l’autre.
Avec ce roman Alex Capus explore la vie de son grand-père. Un scientifique en quête d’un amour inachevé entretenu par le souvenir et les hasards de la vie. L’écrivain interroge aussi la beauté de ces liens semblant si fugaces mais qui vont pourtant durer toute une vie et se révéler bien plus forts que ceux de la famille ou du mariage.
Léon et Louise est un roman sur l’essence de l’amour, loin de tout sentimentalisme. Les turbulences intimes et historiques s’y entremêlent d’une manière musicale et entraînante qui, comme outre-Rhin où ce livre fut initialement publié, ne manqueront pas de séduire un grand nombre de lecteurs.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin