Rue des voleurs de Matthias Enard

« Les hommes sont des chiens… », le tragique récit de Mathias Énard s’ouvre sur une éblouissante métaphore, reprise plusieurs fois dans le récit pour mieux affirmer cette vérité : « nous sommes des animaux en cage qui vivons pour jouir, dans l’obscurité. »

Parti de Tanger à l’époque du Printemps arabe, pour atteindre Barcelone en pleine période des Indignés, la « Rue des voleurs » est l’ultime parcelle du périple que le jeune héros accomplit. Une des qualités de ce livre est son intelligente immédiateté à penser un monde qui rejette et abandonne Lakhdar, désormais tout seul, avec pour unique compagnie-outil-refuge, son amour des livres. Certes, la chance, l’émigration, l’amour lui sourient de loin, mais la mort imprègne chaque métier et action du jeune tangerois.

À chaque nouvelle page tournée, la solitude rattrape notre héros, qui replonge alors son désespoir dans la lecture d’un polar, et Mathias Énard de retremper la plume dans sa litanie. Comme la vie s’écoule de façon ininterrompue, ce récit énumère des faits, des personnages, des dialogues, des descriptions. Mathias Énard est un fabuleux raconteur d’histoires qui, sans tomber dans l’orientalisme, reste naturel. Par son vocabulaire tantôt cru, tantôt savant, ses touches d’humour teintées d’auto dérision, nostalgie et mélancolie baignent le récit. Styliste hors pair, usant du point virgule (p.118) comme on orne une enluminure, le rythme de la lecture envoûte. Sans juger, ni donner de leçon, et malgré le pessimiste des diatribes politiques, livres et poésie demeurent des abris, le lecteur balloté traverse lui aussi la Méditerranée, accroché à ce radeau de papier.

Dans ce roman d’éveil d’un jeune arabe souvent candide et toujours errant, qui par ses choix ou non, s’ouvre avec courage ou lâcheté à la culture, à la sensualité, à l’étranger, Mathias Énard termine avec ampleur sa métaphore canine.

Reprendre la première page termine la boucle.

On quitte à regret ce jeune chien fou et tragique.

Chronique de Christiane Miège

Rue des voleurs, Matthias Enard, Actes Sud, ISBN 978-2-330-01267-0

Le Fil Rouge

Quatrième de  couverture :

C’est un jeune Marocain de Tanger, un garçon sans histoire, un musulman passable, juste trop avide de liberté et d’épanouissement, dans une société peu libertaire. Au lycée, il a appris quelques bribes d’espagnol, assez de français pour se gaver de Série Noire. Il attend l’âge adulte en lorgnant les seins de sa cousine Meryem. C’est avec elle qu’il va “fauter”, une fois et une seule. On les surprend : les coups pleuvent, le voici à la rue, sans foi ni loi.
Commence alors une dérive qui l’amènera à servir les textes – et les morts – de manières inattendues, à confronter ses cauchemars au réel, à tutoyer l’amour et les projets d’exil.
Dans Rue des Voleurs, roman à vif et sur le vif, l’auteur de Zone retrouve son territoire hypersensible à l’heure du Printemps arabe et des révoltes indignées. Tandis que la Méditerranée s’embrase, l’Europe vacille. Il faut toute la jeunesse, toute la naïveté, toute l’énergie du jeune Tangérois pour traverser sans rebrousser chemin le champ de bataille. Parcours d’un combattant sans cause, Rue des Voleurs est porté par le rêve d’improbables apaisements, dans un avenir d’avance confisqué, qu’éclairent pourtant la compagnie des livres, l’amour de l’écrit et l’affirmation d’un humanisme arabe.

Voter : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...

Votez pour soutenir ce livre pour le Grand Prix Littéraire du Web
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

A propos

Chroniques de la rentrée littéraire est un défi lancé par le monde du livre à la blogosphère littéraire :
chroniquer une majorité des parutions romanesques de l’année.
En regroupant 300 bloggeurs
littéraires, Chroniques de la rentrée littéraire est un intermédiaire permettant à chaque livre d’être lu
par au moins un lecteur expert, en toute liberté de ton.

Chroniques de la rentrée littéraire © 2014 All Rights Reserved