Tartuffe au bordel d’ Alain Paucard

« Le monde n’est, d’âge en âge, qu’une grande aspiration de crétins malfaisant dont il faut à tout prix se démarquer. » selon Jean Dutourd, membre du Club des Ronchons, dont Alain Paucard est le président à vie.

Voilà qui est réjouissant.

Féministes, « politiquement correct », natures moroses, puritains nordiques cachez ce livre que vous ne sauriez lire. Anticonformistes, libertaires, nostalgiques d’Audiard et naturellement vous messieurs saisissez ce petit ouvrage. Oui, vous tous messieurs, puisque selon l’auteur : «il y a deux sortes de clients de prostituées : ceux qui vont les voir parce qu’ils n’ont pas de femme et ceux qui vont les voir parce qu’ils en ont une». Mesdames il est conseillé de sourire et voyez plutôt :

On l’aura tous compris par le titre, l’auteur fustige l’hypocrisie dans le domaine de la prostitution en France – ni interdite, ni autorisée – et sur un mode polémiste, cultivé et goguenard, défend par dessus tout la liberté.

Imparable sur le métier, depuis l’époque des maisons closes jusqu’au 6 décembre 2011 qui défend la « position abolitionniste de la France », incollable sur l’histoire, la littérature, le cinéma et savoureux recenseur d’anecdotes frondeuses, Alain Paucard ne perd pas de vue ses ennemis. Le pragmatisme et le bon-sens écrasent l’hypocrisie et les interdictions pures. Tout y passe, et bien que parfois réducteur, il souffle un vent de révolte réjouissant.

Pêle-mêle on fréquente, entre autre, St-Louis ainsi qu’une pute qui aime Antonioni et le Nouveau Roman, Roger Vaillant le libertin bolchevique, Casque d’or ou mesdames Beauvoiry et Margueritte Durasoir. Il est question de fascisme, de catholiques pervers contre les nordiques puritains, de différence entre prostituée et professionnelle, adultère et prostitution, mais surtout on y apprend une chose simple en forme de solution idéale et réponse à tout. Il n’y a qu’un seul principe à respecter : il faut être gentils et généreux avec ces dames.

Finalement ce livre sympathique et toujours drôle est un pamphlet conciliateur.

Chronique de Christiane Miège

Tartuffe au bordel, Alain Paucard, Le dilettante, ISBN 9782842637576

Le fil rouge

Quatrième de  couverture :

Il y a un marché de l’interdiction. Une des industries marchandes aujourd’hui parmi les plus florissantes, c’est l’industrie des Droits de l’Homme. Et c’est au nom des Droits de l’Homme et de la Femme que la Marchandise veut interdire la prostitution et punir le client. Le but de la manœuvre est de vendre autrement, dans un monde sans péché.

Voter : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...

Votez pour soutenir ce livre pour le Grand Prix Littéraire du Web
1 comment on this postSubmit yours
  1. MErci pour cette très belle chronique partagée sur FB

1 pingback on this post
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

A propos

Chroniques de la rentrée littéraire est un défi lancé par le monde du livre à la blogosphère littéraire :
chroniquer une majorité des parutions romanesques de l’année.
En regroupant 300 bloggeurs
littéraires, Chroniques de la rentrée littéraire est un intermédiaire permettant à chaque livre d’être lu
par au moins un lecteur expert, en toute liberté de ton.

Chroniques de la rentrée littéraire © 2014 All Rights Reserved