Homo erectus de Tonino Benaquista

Homo erectus de Tonino Benaquista

Ce livre n’est pas la réouverture du dossier « La guerre des sexes », bien au contraire, il est une réconciliation des sexes. Au fur et à mesure de sa lecture, vous découvrez l’univers des hommes, face à leur dilemme, les femmes. Il n’y a pas de règlement de compte, ce sont des hommes qui racontent leur expérience sentimentale. Un besoin de parler de ce qu’ils subissent comme pour soulager leur souffrance, partager leur désarroi, ils ne veulent plus ressentir cette solitude. C’est un moyen comme un autre de libérer leur douleur interne. Il n’y a pas de jugement, il n’y a pas non plus de débat à la fin de chaque histoire.

Tonino Benacquista, nous fait découvrir le destin de trois personnages masculins avec parfois une pointe d’humour. Il décrit leurs facettes, leur sensibilité, leur fragilité, mais pas seulement cela. L’auteur introduit quelques passages charnels qui pourraient heurter certains lecteurs non avertis. Cela ne m’a pas choqué. Le déroulement de l’histoire est bien mené, plaisant à lire. Je ne vais pas vous dévoiler tout le cheminement, ce qui est certain, un équilibre se crée progressivement entre les hommes et les femmes. Arrêtez-vous sur ce roman qui vous permettra peut-être de vous rendre compte que les hommes et les femmes finalement ressentent les mêmes peines et les hommes souhaitent sortir de l’ombre pour ouvrir leur cœur.

Chronique de Plunath

Homo erectus, Tonino Benaquista, Gallimard,

Quatrième de couverture :

Imaginez une confrérie informelle qui réunit exclusivement des hommes, venus se raconter, en quelques mots ou en quelques heures, leurs histoires d’amour, sentimentales ou sexuelles. Des histoires qui, ainsi racontées, accèdent au rang de fictions. Des témoignages bruts, aussi, puisque l’histoire de chacun ne donne lieu à aucun débat, à aucune remarque : on raconte et on s’en va, tandis que les autres écoutent et se taisent. De la brève rencontre à l’attachement sentimental, ces récits viennent ponctuer trois histoires particulières qui illustrent chacune un aspect paradoxal des relations homme-femme. Il y a ainsi l’homme qui est devenu « invisible » aux yeux des femmes, enfermé dans une douloureuse solitude qui vire à la dépression, lorsqu’une inconnue fait intrusion chez lui et décide de s’y installer sans lui demander son avis. À tout prendre, cette compagnie forcée vaut-elle vraiment mieux que la solitude ? Autre récit, celui du mari trompé, dont l’infortune conjugale est le drame de sa vie. Pour se venger de l’infidèle, il décide de ne fréquenter que des prostituées, de manière tout à fait rationnelle et organisée, d’ailleurs, puisqu’il y consacre un budget mensuel bien établi. Va-t-il parvenir à s’accomplir à travers cette diversité de femmes ? Autre histoire complexe que celle de l’intellectuel quelque peu médiatique qui se passionne pour les « people », au point de tomber amoureux d’une top-model. Quelles extravagances spectaculaires vont-elles bien pouvoir sortir de ce choc culturel entre le paraître et l’intériorité ? Un roman aussi drôle que tendre, qui décortique avec brio les cas de figure les plus épineux – et les plus inédits ! – de la relation amoureuse.



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin