Elle portait un MANTEAU ROUGe de Pierre Crevoisier

Elle portait un MANTEAU ROUGe de Pierre Crevoisier

L’entame de ce roman est impressionnante. Dans un style éblouissant au vocabulaire parfois savant, Pierre Crevoisier met en place un véritable suspens. Citant Baudelaire et sur un air de Rossini, par un détour en latin et avec l’acuité visuelle d’un rapace, le narrateur – observateur de lui même – prend diaboliquement son temps avec le lecteur, et règle minutieusement son suicide.
Le choc également littéraire est radical.

Suivent ensuite des chapitres alternés entre un homme – le frère du suicidé -et une femme en mateau rouge. Pour comprendre cette tragédie, il remonte le temps : son enfance avec ce frère adoré et celle de l’héroïne avec son père haï. Tendresse et violence se disputent tragiquement. Chaque rouage est ajusté, l’enquête progresse par saynètes, et dissipe lentement les tensions de l’attente. La mort à peine tempérée par l’amour, reste cependant au centre de ce récit terrible. Bien des années après, le rouge colore toujours le manteau de l’héroïne.

La narration perd tout de même un peu de force et de style en cours de route. Les extraits d’un journal intime, avec ses phrase en enfilade, et son approche principalement descriptive des événements, ralentissent le rythme. La fin, bien qu’annoncée, qui se faufile à travers les années et méandres sentimentaux, tarde à venir.

Qu’importe. Louons l’énergie de l’auteur, son aisance littéraire et psychologique, pour explorer la violence, ainsi que son parangon le sexe. La crudité de la lange rejoint une des métaphores qui plane sur le roman, en la figure des rapaces et de leur œil acéré.
Ainsi, Pierre Crevoisier donne à voir une noirceur de l’amour et de la mort, habillée du rouge de la passion, et fatalement de la vie.

 

Chronique de Christiane Miège

 

Elle portait un manteau rouge, Pierre Crevoisier, Tarma éditions, ISBN : 978-2-924157-08-4

 

Quatrième de couverture :

Pierre Crevoisier signe ici, avec brio et dans un style unique, un drame psychologique dans lequel il invite le lecteur à entrer dans un monde cauchemardesque de personnages à plusieurs vies et plusieurs visag



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin