« Un jour j’ai fini par lui dire, Tu devrais peut-être consulter pour Diana. Il y a eu un silence. Elle était là, dans la cuisine et elle m’a regardée, l’air détaché, elle a dit, Pourquoi ? Ce n’était pas la bonne façon d’aborder le problème, mais est-ce qu’il y avait une façon d’aborder le problème avec elle ? Mais tu vois comme elle est, regarde sa cousine, il y a un retard, peut-être qu’il y a une explication. Je devais bien savoir au fond, que si ma soeur était le problème, ma soeur ne serait pas la solution. Mais on se dit,Au moins j’aurais fait quelque chose, au moins j’aurais tâché de lui dire, alors qu’on n’a rien dit, rien fait. »

 

Alexandre Seurat, La Maladroite



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin