Vivre, la psychologie du bonheur de Mihaly Csikszentmihalyi

Vivre, la psychologie du bonheur de Mihaly Csikszentmihalyi

« Le bonheur ne se trouve pas dans la puissance et l’argent mais dans la rectitude et la complexité » a dit Démocrite, qui n’était pas la moitié d’un philosophe comme chacun sait. La recherche du bonheur, cet état conceptuel dont les contours et la définition semblent si flous mais qui est le seul à être convoité pour lui-même, occupe l’humanité depuis toujours. Combien de rayonnages de développement personnel, intérieur extérieur, de face ou de profil, existent-ils au travers du monde pour trouver ce que d’autres fredonnent en mélodie ? Et bien, ce livre de Mihaly Csikszentmihaly, professeur au Claremont College de psychologie et figure de proue du courant de la psychologie positive, n’est pas de celui-là. Pourtant, il faut avouer qu’entre la préface de David Servan-Schreiber et la traduction pour le moins douteuse du titre original  » Flow » par la maison d’édition, tout était fait pour vous mettre sur cette mauvaise piste. « Flux » correspondait mieux à ce livre sur le mouvement de l’expérience humaine vers des aspects positifs au travers de résultats de recherche  : la joie, la créativité, le processus d’engagement total qu’on peut désigner sous le terme d’expérience optimale.

Beethoven – Hymne à la joie – Ozawa par Quarouble

« Comme le disait le grand philosophe Anglais JS Mill  » Demandez-vous si vous êtes heureux et vous cessez de l’être ». C’est par le plein engagement dans chaque détail de sa vie qu’il est possible de trouver le bonheur et non par la recherche directe. …Le bonheur est une condition qui doit être préparée, cultivée et protégée par chacun. les gens qui deviendront capables de déterminer la qualité de leur vie et de s »approcher aussi près que possible de ce qu’on appelle être heureux. Mes vinc-cinq années de recherche m’ont convaincu qu’il existe un moyen : c’est un chemin circulaire qui commence par le contrôle du contenu de sa conscience. »  Pour en arriver à ces conclusions Mihaly Csikszentmihaly a mis en place une méthode  d’échantillonage de l’expérience vécue ( ESM).

Avant toute chose, Il faut s’interroger sur les racines de l’insatisfaction. « L’univers n’est ni hostile, ni amical; il est simplement indifférent » disait JH Holmes. Cette idée du chaos est une des mythologies les plus importantes dans l’humanité et a des conséquences en psychologie.Il ne faut pas être grand clerc pour abonder dans le sens de JS Mill qui écrivait :  » Pour que de petites améliorations se produisent dans l’humanité, il faut qu’un grand changement survienne dans ses modes de pensée. »  En bref,  » les sentiments que chacun  éprouve à propos de lui même et la joie que chacun tire de la vie dépendent en fin de compte des filtres de l esprit et des interprétations que chacun fait de ce qui lui arrive quotidiennement. »  » Le problème surgit lorsque l’individu est si obsédé par la cible qu’il cesse de trouver plaisir dans le présent : il perd ainsi la chance de connaitre l’enchantement, l’expérience optimale et .. il est aspiré par la spirale hédonique infernale.  »  » L’absence d’ordre intérieur se manifeste subjectivement par ce qu’on appelle anxiété ontologique ou angoisse existentielle, une peur d’être, un sentiment que la vie ne  vaut pas la peine d’être vécue. ‘  » La maitrise de l’anxiété et de la dépression provoquées par la vie contemporaine exige une plus grande autonomie de chacun par rapport à l’environnement social. »

 » Nous ne vivons jamais mais nous espérons de vivre et nous disposant à être heureux, il est inévitable que nous ne le soyons jamais.  » Pascal.

La joie de vivre par pablo Picasso

 » Une des principales causes qui nuit au bon fonctionnement de la conscience est le désordre psychique c’est à dire une information qui entre en conflit avec les intentions existantes ce qui en empêche la réalisation. Cette condition prend différentes appellations selon le ressenti impliqué : peur, rage, anxiété ou jalousie. Ces troubles variés dirigent l’attention vers des objets inappropriés, lui laissant peu ou pas de disponibilité pour les priorités choisies. L’énergie psychique devient inadéquate et inefficace, bref, elle est gaspillée.  »

Alors quelles sont les caractéristiques de l’expérience optimale ?  » Nous recourons à deux stratégies en vue d’améliorer la qualité de notre vie : nous attaquer aux conditions extérieures pour qu’elles s’harmonisent avec nos buts ou modifier notre expérience intérieure, c’est à dire la façon dont nous percevons et interprétons les conditions externes…. Bien des gens pensent qu’en changeant leurs conditions de vie ils règleront leur problème, oubliant que la poursuite incessante du succès ou de la rêverie – la spirale hédonique infernale- n’améliorera pas leur vie. La qualité de la vie dépend plutôt de la qualité de l’expérience vécue de l’ordre de la conscience. »  » Le plaisir peut donc être une composante de la qualité de la vie, mais il n’apporte pas en lui-même le bonheur : il correspond à une expérience homéostatique ( restauration de l’équilibre psychologique)  mais ne produit pas d’accroissement psychique et ne contribue pas à la complexité du soi. …Lorsque les expériences contribuent à une vie meilleure, on parlera de joie ou d’enchantement. La joie se caractérise par un mouvement en avant, un sentiment d accomplissement. Alors nous avons conscience d’avoir changé et d’être devenus plus complexe. » .. Pour acquérir la maitrise de la qualité de l’expérience, il faut apprendre à trouver la joie à partir de ce qui arrive quotidiennement.  »

La joie de vivre par Henri Matisse

Après 25 années de recherche, l’auteur peut nous proposer une phénoménologie de l’expérience optimale :

« 1- La tâche entreprise est réalisable mais constitue un défi et exige une aptitude particulière

2- l individu se concentre sur ce qu’il fait

3- la cible visée est claire

4- l’activité en cours fournit une rétroaction immédiate

5- l’engagement de l’individu est profond et fait disparaitre toute distraction

6- La personne exerce le contrôle sur ses actions

7- la préoccupation de soi disparait mais, paradoxalement, le sens du soi est renforcé

8- la perception de la durée est altérée.  »

« La qualité de vie d’un individu dépend moins de ce que fait l’individu, avec qui et où il le fait que de de COMMENT il le fait.  » « Les personnalités auto téliques naturelles ont en général bénéficié d’un contexte familial favorisant l’expérience optimale que l’on peut décrire par cinq caractéristiques 1) la clarté : l’enfant sait ce que ses parents attendent de lui dans la famille, les buts et la rétroaction ne sont pas ambigus 2) l’intérêt : l’enfant percoit que ses parents se préoccupent de ce qu’il fait et de ce qu’il ressent 3) le choix : l’enfant sent qu’il a une gamme de possibilités parmi lesquelles il peut choisir , y compris celui de transgresser les règles 4) la confiance permettant à l’enfant de mettre de côté le bouclier de ses défenses d’être moins préoccupé de lui même bref d être authentique et de s’impliquer dans ce qui l’intéresse 5) le défi les parents s’efforcent constamment de fournir des possibilités d’action de difficulté croissante à mesure que l’enfantgrandit. Ce contexte est évidemment le contexte idéal qui permettra à ses membres de s’épargner beaucoup de temps et de recherche pour se créer les conditions de l’expérience optimale.  » « Les personnes autotéliques semblent avoir pour point commun d’être plus intéressées par le parcours que le résultat, d’être peu centrées sur leur soi mais sur les interactions qui donnent de la satisfaction et aiment faire, refaire, être en action car ils ont appris à profiter de l’expérience immédiate de manière rationnelle. Car finalement, la rationnalité est ce qui empêche l’entropie psychique et donne du sens à la vie et aux générations futures.  »

 

L’attention, cette ressource rare que tout média ( dont nous ) cherche à capter est donc au centre de notre vie et la détermine bien plus qu’on ne le croit. Portez donc votre attention sur ce livre vous en sortirez changés.

 

 

 

Chronique d’Abeline Majorel 



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin