Les premiers : une histoire des supers-héros français de Xabi Molia

Il y a décidément quelque chose de pourri (de moisi aurait dit Philippe Sollers) dans la République de France. Dans un futur proche, quelques Monsieur et madame tout le monde se réveillent un matin avec des super pouvoirs, comme Jean-Baptiste qui découvre qu’il a la possibilité de voler. Joie et bonheur au pays de la dépression permanente, on tient enfin un vrai sujet de fierté que le monde entier nous envie, car la France est le seul pays à voir émerger des superhéros, ils sont même 83.

Ils vont bientôt être appelés pour rendre des services à l’Etat et sauver les situations désespérées. Ici un attentat, là un enlèvement. Tout va pour le mieux mais pas pour longtemps car le groupe se délite bientôt. N’oublions pas que les superhéros étaient des messieurs dames Toutlemonde et ils vont donc avoir des histoires de monsieur Toutlemonde, super pouvoir ou pas. En outre, à l’heure des chaines d’information en continu, ils découvrent l’enfer de la célébrité non désirée. Certains des élus vont ainsi porter un masque pour ne pas être reconnu et pouvoir continuer à mener leur vie quasiment en cachette. Enfin, parce que super pouvoir ou pas, les superhéros de Xabi Molia restent des hommes, ils vont voir le groupe qu’ils froment se fissurer peu à peu, entre désaccords sur les raisons de leurs interventions d’urgence entre les membres, rivalités amoureuses et super pouvoirs insupportables à vivre (le cauchemar de celui des Premiers qui voit la mort de certaines personnes qu’il croise est particulièrement angoissant, faisant pensser qu’être un super héros est loin d’être une chance)

Roman très maîtrisé, les Premiers se présente comme une enquête réalisé par un journaliste sud-américain après que le groupe a éclaté sous diverses influences. Après le récit épique des débuts, il recherche les témoins pour reconstituer l’histoire de ce groupe et les raisons de sa décomposition. Xabi Molia excelle à mélanger les modes narratifs, alternant témoignages des uns et des autres et récit plus conventionnel.

Les Premiers confirment le talent singulier de Xabi Molia dans la tentative de construire un roman d’aventures contemporain, loin des évocations narcissiques germanopratines qui sont devenues la norme. Comme les meilleurs du genre, il dresse à la fois un formidable récit épique qui tient le lecteur en haleine, tout en menant une réflexion plutôt fine sur ce qu’est le pouvoir et sur les limites de la condition humaine, y compris des superhéros. C’est réussi et malin. Que demander de plus ?

Chronique de Christophe Bys 

Les premiers : une histoire des supers-héros français

 Xabi Molia 

Seuil 

352p 



une petite faim de culture ? inscrivez vous à la newsletter
Share This
WordPress Video Lightbox Plugin